Dans l'atelier de fabrication du handpan

 

Entrez dans l'atelier de fabrication du handpan et découvrez en quoi l'Iskra est différent des autres handpans. Observez le processus de fabrication du handpan, du début à la fin lors de mon reportage auprès de Sean Beever chez Symphonic Steel. Trouvez plus d'infos sur l'Iskra ici: http://bit.ly/2JZNeNs

 

 

Transcription de la vidéo

 

Sylvain : Bonjour et bienvenue ! Voici une autre vidéo sur le handpan. Je m’appelle Sylvain Paslier, je joue du handpan depuis plus de 10 ans et je suis un passionné de l’instrument.

 

J’ai récemment eu le plaisir de rendre visite à Sean Beever chez Symphonic Steel. Sean prépare quelque chose d’assez exceptionnel dont je voulais vous parler. Regardons ensemble.

 

Sylvain : Donc, Sean, on est dans ton atelier. C’est là où tu fabriques l’Iskra. Ton entreprise s’appelle Symphonic Steel et tu viens de nous faire la visite des lieux.

 

Je voulais te poser la question suivante : lorsque les gens entendent le son du Hang, ils trouvent que c’est un son différent des autres handpans. Si je comprends bien, à travers l’Iskra, tu as recréé le son d’origine du Hang. Pourquoi as-tu décidé de recréer cette texture sonore et comment est-ce que ça marche concrètement ?

 

Sean : Premièrement, j’ai pris cette décision parce que le Hang n’est plus disponible nulle part. Il existe aujourd’hui beaucoup de handpans et ces instruments sont devenus presque normaux. Du moins, l’instrument a perdu son côté unique. Cela dit, il y a encore des gens qui sont attiré par le son du Hang du début. Moi, j’adore le son du Hang. Et, ayant fabriqué des steel-drums auparavant, je suis habitué à ce type de sonorités uniques. Le son du Hang est unique. Sa texture sonore se distingue de tous les autres handpans qu’on peut acheter aujourd’hui. C’est pourquoi j’ai décidé d’y retourner.

 

Et puisque PANArt est passé à autre chose et qu’ils ont tourné la page, je me suis replongé dans les premiers documents qu’ils avaient publiés sur la fabrication de leur instrument et je me suis inspiré de certaines de leurs idées, tout en y apportant ma touche personnelle, afin de recréer cette texture sonore. Et puis, je trouve que c’est important. C’est bel et bien le Hang qui a suscité l’intérêt du monde envers cet instrument. C’est à partir du Hang que tout a commencé.

 

Sylvain : Donc, concrètement, comment fais-tu pour recréer cette texture sonore ?

 

Sean : Plusieurs facteurs rentrent en jeu. Premièrement, la composition chimique de l’acier et puis la température des traitement thermiques. Au delà de cela, il s’agit principalement de la méthode d’accordage de l’instrument que j’utilise. La manière dont je forme la tôle de l’instrument est elle aussi différente de celle de de la plupart des autres fabricants de handpans. En fait, beaucoup de fabricants de handpan se servent des techniques de fabrication du steel-drum.

 

Sylvain : Donc, on est ici dans ton atelier. J’imagine que tu y passes beaucoup de temps. Est-ce que tu peux nous décrire ta semaine typique de travail ? 

 

Sean : Une semaine typique… En fait, il m’arrive d’effectuer toutes les étapes du processus de fabrication d’une journée à l’autre. Mais, la semaine dernière par exemple, avec mon employé, on a fabriqué des coques. Tous les deux mois environ, j’ai besoin de plus de coques pour fabriquer l’instrument. On part d’une plaque d’acier qu’on va ensuite découper au laser avant de l’hydro-former. L’hydro-formage de la tôle, ça correspond à appliquer une force de pression de 80 tonnes sur l’acier pour obtenir la forme bombée de l’instrument. Voilà ce à quoi on a passé notre temps la semaine dernière.

 

Mais en général, j’effectue chaque semaine à peu près tous les stades de fabrication du début à la fin.  En bref, je passe mes journées à marteler l’acier et à accorder la tôle.

 

Sylvain : C’est incroyable ! Et en dehors du travail, qu’est-ce qui t’intéresse ? Je vois une énorme bannière accrochée au mur.

 

Sean : Oui, je suis un grand fan de hockey sur glace. Je joue généralement de 3 à 5 fois par semaine. C’est un bon moyen pour moi de rester actif. Et en plein été comme aujourd’hui, il n’y a rien de mieux que de passer du temps à la patinoire.

 

Sylvain : Et tu joues ce soir, n’est-ce pas ?

 

Sean : Oui, je joue ce soir.

 

Sylvain : Et là, si je comprends bien, tu vas nous montrer comment fabriquer un handpan.

 

Sean : Oui, on peut aller en fabriquer un.

 

Sean : Ça peut paraître fou mais, après tout ce temps, je n’ai toujours pas répertorié tout ça quelque part. C’est tout dans la tête.

 

Sean : Là, je place la coque pour qu’elle soit centrée.

 

Sylvain : On a fait toutes les notes avec la presse. Qu’elle est la prochaine étape ?

 

Sean : Maintenant ça va au fourneau.

 

Sylvain : Est-ce que ça produit un son à ce stade ?

 

Sean : Non.

 

Sylvain : C’est incroyable !

 

Jill : Donc, jusqu’à présent, il n’y a toujours pas de notes, si ?

 

Sean : Non. Si j’essaie d’en jouer, voilà ce que ça donne.

 

Sean : Ça y est, le premier accordage est fini. L’étape suivante sera de coller les deux coques l’une à l’autre. Une fois que la colle aura séchée, j’irai ré-accorder l’instrument puis je le laisserai reposer pendant une semaine. Et ensuite, je retournerai faire une autre session d’accordage parce que l’instrument se désaccorde au début, généralement, les notes montent dans les aigus. Je l’accorderai à nouveau et le laisserai ensuite reposer pendant une semaine de plus et c’est à ce moment là que, si l’accordage est stable, l’instrument sera prêt.

 

Sylvain : Merci d’avoir regardé cette vidéo. J’espère que vous avez apprécié ma conversation avec Sean qui a était très gentil de prendre le temps de nous accueillir dans son atelier.

 

J’ai moi-même récupéré mon propre Iskra lors de cette visite et c’est honnêtement l’un des handpans les plus beaux dont j’ai jamais joué.

 

Si l’approche de Sean concernant la fabrication de handpan vous intéresse, je vous invite à consulter sur site web. Vous trouverez un lien dans la description de cette vidéo.

 

Quant à moi, je vais publier des nouvelles vidéos sur ce nouveau Iskra dans les semaines à venir. Je vous invite à vous abonner si vous souhaitez rester informé et entendre tout ça. Et pour finir cette vidéo, je vous propose un clip de mon tout nouveau handpan Iskra.

 

Please reload

Please reload

Play Simply. Simply Play.